Jean Louis Masson

Publié le par tatactic

Voici ce que j'ai appris en consultant le blog de Nessy (http://nessy.canalblog.com/archives/2010/05/26/18014677.html)

Un sénateur mal informé, mal renseigné prend des décisions concernant un sujet qu'il ne souhaite pas étudier.

Sur mon blog : http://tatactic.blogspot.com/2010/06/jean-louis-masson-censure-les-blogs.html

Sur ma chaîne youtube : http://www.youtube.com/watch?v=_XW440h3Eno

Qu'en est-il dès lors des personnes atteintes de maladies qui réalisent leur blog alors qu'ils sont sous contrat de travail?
Séropositifs, porteurs d'une hépatite virale...

Personnellement j'ai fait mon choix. Je refuse l'anonymat.

Je trouve que cela donne plus de transparence et un droit de réponse plus simple sur mon site.
Je trouve également qu'en mentionnant clairement mon identité et mes sources je donne une plus grande garantie de fiabilité et de sérieux quand au sujet couvert par mon site.

Il faut dire que je suis en incapacité de travail totale depuis 5 ans déjà.

maintenant, si je guéris quelle sera la réaction de mon employeur existant ou futur employeur?

j'étais convaincu d'être condamné mais malheureusement il semblerait que non :-D
Aïe, heu non, chouette!!!

Dans le cas d'une personne qui mentionnerait clairement son identité, celle-ci pourrait se voir licenciée avant même d'être réellement malade et ceci juste pour avoir mentionné un problème qui ne se rapporte absolument pas à sa situation professionnelle.

Je ne vois absolument pas en quoi cette loi pourrait apporter quoi que ce soit.

Dans le cas d'un blog hébergé via un fournisseur gratuit, il suffit de signaler un abus éventuel chez le prestataire de services afin de demander un droit de réponse ou même porter plainte pour diffamation.

De quoi ce Monsieur a-t-il si peur?
Au pire, dans le cas d'un site payant la démarche est la même. Au pire elle prend un peu plus de temps.

Si une simple demande au fournisseur d'accès ne suffit pas il reste tout un arsenal de solutions pour des personnes ayant un minimum de bon sens (ce qui semble manquer à cette personne).

Une recherche WHOIS sur les bases de données ad-hoc fournissent les informations désirées.
Par exemple http://www.db.ripe.net/whois

Des outils existent d'ailleurs en ce sens tels REX : http://albatross.ripe.net/cgi-bin/rex.pl

En cas d'abus ou du non respect de la netiquette, la démarche est donc simple.

Alors par pitié un peu de respect pour l'anonymat!
Certains sites de services publics ne donnent d'ailleurs pas toujours l'exemple en la matière.

Un formulaire de contact est parfois disponible mais le fait de ne pas pouvoir disposer d'une adresse email empêche de demander un accusé de réception ou de lecture.

Alors pour ce qui est des blogueurs, ce Monsieur que je ne connais ni d'Eve ni D'Adam peut repasser...

On a l'impression de se retrouver à la période "MAcCarthyste" et en attente d'une liste noire des blogueurs.

Quand on voit le peu d'empressement dont certains politiciens font preuve pour répondre à leurs citoyens cet inepte projet me surprend au plus haut point.

Je promets de me renseigner d'avantage au sujet du personnage et vous livre juste une impression "à chaud" en attendant mieux.

Bien à vous.

Si ce Monsieur pense que je lui porte atteinte sur le plan moral, voici mes informations personnelles :
Nicolas Pirson
http://tatactic.be/

Et étant propriétaire du nom de domaine je pense que cette personne aura l'intelligence d'en déduire une adresse email de contact.
Si ce n'est pas le cas, je lui conseille une formation de base aux techniques d'information utilisées de nos jours.

J'ai souhaité informer Mr Masson de cette publication mais n'ai pas trouvé de lien permettant de le lui signaler sur http://www.senat.fr/senfic/masson_jean_louis01060r.html dès lors, je pense être nettement plus transparent que lui et estime malvenu de la part d'un ingénieur des mines une remarque concernant les blogueurs.

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article